Remarques sur la mode ...

Extrait du "journal des modes" 1870

Petites remarques sur la mode du moment

La tarlatane est ce qu'il y a de meilleur marché.
Les petits volants simplement coupés, tuyautés ou plissés, font des garnitures jolies et distinguées.

On voit pour 7 francs de jolies robes de tarlatane à petits pois, étoiles ou fleurettes. 

Le tulle est plus élégant & se chifonne moins vite, mais il est beaucoup plus coûteux.

Les corsages décolletés se font à ceinture ou à pointe. Quelques uns froncés à la grecque. D'autres garnis en bretelles, puis en draperies, ou en berthe. Les manches très-courtes. -- Les chemisettes plissées, sortant des corsage, doivent être toujours fraîches & soignées.
C'est à ces petits détails que l'on reconnaît la femmes ordonnée et vraiment élégante.

Les jupes toujours bouffantes par derrière.

On porte des cages très étroites & sans ressorts par le devant, ou bien, pour les remplacer, des jupons en crinoline avec une quantité de petits volants de même étoffe, prenant à la taille, & descendant jusqu'en bas, -- seulement sur le lé de derrère, bien entendu. Ceci n'exclut pas la tournure, qui est indispensable, avec les robes à longue traîne.

Les gants de bal, peau glacée, sont très longs, à quatre ou six boutons. Ceux en suède ou de saxe se portent en petite soirée.

Les jeunes filles mettent fort peu de chose dans leurs cheveux; une simple fleur ou un petit bouquet qui se répétera au corsage;
les jeunes femmes des agraphes ou des étoiles de diaments, mélangées avec du velours.
On fait de très jolies coiffures pour les femmes plus âgées : ce sont des torsades ou des diadèmes de velours, sur lesquels on peut piquer des bijoux. --Bouquet de plumes ou de fleurs sur le côté. -- Voile ou fanchon de dentelle noire retombant sur les épaules. --Les bonnets de dentelle ou de blonde sont moins habilléss, à moins que toute la toilette ne soit ornée de même.

Le velours de nuance claire s'emploie pour le soir en toilette très élégantes. Ces robes sont à grande queue, sans aucune garniture. Le corsage seul a de la dentelle blanche.

La faye, au contraire, doit être très ornée, et presque toujours avec une seconde petite jupe ou camargo; le tout garni de dentelle noire ou blanche, mélangée de ruches, de plissés & de ruban.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site