Remède de bonne femme contre les poireaux

Extrait du "journal des demoiselles" 1870

Remède de bonne femme contre les poireaux

Ce remède est plutôt un remède de matelot contre un mal qui afflige & qui enlaidit.

Il faut se procurer dans un port de mer des petits coquillages blanc et violet qu'on nomme monnaie de Guinée;
on en fait dissoudre un ou deux dans un jus de citron pur;
on touche le poireau avec cette dissolution, on touche légèrement & fréquemment, & l'excroisssance disparait.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×