Nettoyage des gants glacés, des gants de peau de suède et de saxe, en 5 minutes

Extrait du "journal des demoiselles" 1889

Nettoyage des gants glacés, des gants de peau de suède et de saxe, en 5 minutes

On verse environ la contenance d'un demi-verre de neufaline dans un bol de porcelaine.
Pour procéder au nettoyage, on met les gants en les tendant bien sur les mains.
On trempe dans la neufaline versée une très petite éponge ou un petit chiffon blanc.
On s'en sert pour frotter rapidement l'extrémité des doigts et toutes les parties salies.
Aussitôt, on ôte les gants et on les plonge ensemble dans le bol qui contient la neufaline.
On les y presse  comme on le ferait d'une éponge.

Pour assurer le succès complet, on mettra encore un peu de neufaline dans un autre bol, et l'on s'en servira pour rincer les gants.

On remettra ensuite les gants sur ses mains, on les essuiera en tous sens à l'aide d'une serviette, jusqu'à ce que les dits gants aient recouvré leur couleur primitive.

Pour rendre leur brillant aux gants glacés, on les essuie avec une flanelle, après le avoir essuyés avec la serviette.

Pour leur rendre la forme des gants neufs, on les tire par l'extrémité de leurs doigts et par le poignet. On les suspend ensuite à l'air.

Ce nettoyage peut se renouveller jusqu'à la complète usure de la peau.

Et maintenant éclairons la lanterne en disant que la neufaline se trouve, à Paris et en province,
chez les pharmaciens qui la procurent s'ils ne l'ont pas et qu'elle coûte 1fr. 25 le flaçon.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×