Histoire de masque et "déguisement"

A l'origine du carnaval, les vénitiens de toutes conditions sociales revêtaient une longue cape avec un voile qui partait de la tête et couvrait les épaules : le tabarro, complètée par un masque blanc, la larva ou le volto à la lèvre supérieure prohéminante qui modifiait la voix et permettait de boire et manger, maintenu par un tricorne. L'ensemble de ses 3 pièces forment la bauta. Cette tenue était asexuée. 

                                    Venetian masks la bauta by fabula docet 1

Pour leur visite aux nonnes les femmes portaient la Moretta. C'est un masque ovale en velours ou en cuir noir maintenu sur le visage grâce un petit bouton serré entre les dents. Ce masque est donc muet. Il peut être complété par une voilette et /ou un chapeau à large bord.

C84418069461cf61057a777a0aac547c

Peu à peu les tenues évoluaient...  La Comédia dell'Arte fut une excellente source.

Les jeunes déguisés en clown avec le costume de Mattacino avaient de drôles de pratiques : ils lançaient des oeufs remplis d'eau de rose sur les belles passantes ou les feunes filles à courtiser et des oeufs pourris sur celles jugées moins séduisantes ... !!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site